ET nous, Qu’allons nous lui offrir ?

Mardi 8 janvier 2019, par Secretariat // Le mot de notre curé

Nous célébrons ce jour 6 janvier, la solennité de l’Epiphanie. Ce mot provient du grec « Epiphaneia » qui signifie « manifestation ». Cette fête est donc la manifestation de Dieu parmi les hommes, notamment aux nations dites païennes. Ainsi, d’après l’évangéliste saint Mathieu, des mages se mettent en route depuis l’orient et suivent une mystérieuse étoile qui est censée les conduire à un enfant –roi qui venait de naitre quelque part à Bethléem en Judée. Une véritable aventure les conduit jusqu’à Jérusalem dans le palais luxueux du roi Hérode où les trois pèlerins venus de loin espéraient trouver cet enfant-roi. Mais hélas il n’y était pas et il a fallut poursuivre l’aventure jusqu’à son terme. Lorsqu’ils retrouvent l’enfant-roi, ils sont pleins de joie et lui offrent des cadeaux de grandes valeurs : de l’or symbole de la royauté, de l’encens symbole de la divinité et de la myrrhe pour le future ensevelissent de l’enfant-roi.
Les mages ont offert ce qu’ils avaient d meilleur en cadeau au petit Jésus. Et nous, qu’allons nous lui offrir ? A Noel nous avons donné pleins de cadeaux aux personnes que nous aimons bien. Ces cadeaux nous ont peut être couté chers mais nous avons dépensé sans compter pour faire plaisir aux personnes qui nous sont chères. Et bien Jésus attend de nous des cadeaux de valeurs plutôt spirituelles que sont par exemple l’or de nos louanges, l’encens de nos ferventes prières et la myrrhe de nos doutes et de nos tiédeurs spirituelles. Il attend aussi que nous puissions accepter donner de notre temps pour les autres en nous engageant d’avantage au service de l’Eglise et en étant plus généreux pour aider notre paroisse et notre diocèse à surmonter la crise financière qui s’annonce sur tous les plans dans notre pays et dans le monde en cette nouvelle année 2019.

Père Théotime Somda.

Répondre à cet article