"Il a perdu la tête !"

Samedi 9 juin 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

Aujourd’hui, David, Ferdinand et Paul font leur première communion.
C’est une joie pour toute l’Eglise : Jésus, le Christ Ressuscité, vient habiter dans leur cœur ! C’est toute notre communauté qui s’en trouve agrandie, et renouvelée : prions pour eux, et avec eux !
C’est sans doute la bonne occasion pour se demander, chacun de nous, comment nous vivons ce moment de la communion. Est-ce un dû ? un don ? le mérite-t-on ? peut-on le recevoir sans conditions ? sans engagement ? St Paul nous rappelle que communier n’est pas un acte anodin. "Quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du corps et du sang du Seigneur !" (1 Co 11,29). En fêtant le Sacré Cœur de Jésus vendredi, nous nous rappelons que Jésus s’est plaint à Ste Marguerite-Marie qu’il souffre de n’être pas adoré mais méprisé trop souvent dans le Saint Sacrement...
Sommes-nous de bons témoins de notre amour pour Jésus eucharistie ? La belle procession de la semaine dernière en était une magnifique expérience : la joie de marcher en présence de Jésus Seigneur est plus forte que tous les aléas de
notre vie !
Parmi nous, certains communient presque tous les jours, d’autres au moins une fois par semaine, d’autres une fois par mois, d’autres encore de manière occasionnelle, et enfin certains participent à l’eucharistie sans communier. Chacun doit chercher sa juste place, et mesurer la grandeur de ce sacrement qui nous prépare à la vie céleste, en nous "habituant" à vivre dans l’unité avec Jésus !
"L’eucharistie construit l’Eglise" affirmait le saint pape Jean-Paul II : en vivant ce sacrement dans la foi et la communion de l’Eglise, nous tenons notre place dans notre communauté. Puissions-nous aussi prendre soin de tous ceux qui ne peuvent plus participer à la célébration eucharistique : portons-les dans notre prière et notre charité.

Père David REVEILLAC+

Répondre à cet article