"Pourquoi nous as-tu fait cela ?"

Mardi 8 janvier 2019, par Secretariat // Le mot de notre curé

 Dans la grande joie de la Nativité du Christ, nous avons pris le temps de nous
retrouver en famille et d’échanger des cadeaux... CELA FAIT DU BIEN ! La famille est le socle fondamental de toute vie humaine, parce que c’est le seul lieu où je n’ai rien à prouver pour exister : "je suis là parce que la vie m’a mis là." C’est pour cela que ce lien "du sang" est si important, irremplaçable (allons-nous laisser nos
députés donner un droit à donner vie à des enfants sans père ???) !
En même temps, nos familles, ce n’est en général pas vraiment la joie parfaite.
Par exemple, parce qu’on se connaît trop bien, on manque parfois de retenue dans les reproches... La famille, ça fait aussi souffrir, comme toute communion : mais ça vaut le coup !

Marie, Joseph et Jésus ont vécu la joie de la famille sans doute au plus haut degré possible sur cette basse Terre. Mais ils ont aussi connu les épreuves de la famille, et en particulier la disparition de Jésus pendant trois jours alors qu’il n’avait que 12 ans.

J’aime la question de Marie : "pourquoi nous as-tu fait cela ?" Elle ne comprend pas. Un autre enfant, ce serait une fugue, une crise d’adolescence. Mais le Fils de Dieu est bien au-delà de tout ça et elle le sait bien, elle qui a la grâce de vivre une relation sans jamais aucun péché entre elle et son fils ! Alors, pourquoi ? La question du sens donne accès à une révélation. Jésus s’est absenté pour manifester quelque chose d’encore plus grand à ses parents. Émerveillant les docteurs de la Loi
eux-mêmes, il rend visible sa proximité avec Dieu. Sa réponse est limpide :
"ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?"

Prions ce matin, et toute cette semaine, pour nos familles. Qu’elles soient unies et fraternelles, lieux d’émerveillement et de croissance dans le bien pour tous. Mais dans notre prière, rappelons-nous aussi que nous faisons partie de la famille des enfants de Dieu, communauté humaine des baptisés. Que faisons-nous pour que nos assemblées ressemblent vraiment à un rassemblement de famille ?
N’oublions-nous pas un peu trop souvent dans nos activités chrétiennes que nous devons nous-aussi "être chez notre Père" ??

Là-Haut, cette grande famille est déjà réunie. Ils nous attendent pour être tous
ensemble en frères (toi, et ton ennemi aussi !) dans la joie sans fin !!

Père David REVEILLAC

Répondre à cet article