Tout comme Samuel et les premiers disciples, Dieu nous appelle

Vendredi 12 janvier 2018, par Service Communication // Le mot de notre curé

Le contexte de la vocation du jeune Samuel n’apparaît pas dans le passage du livre de Samuel qui nous est proposé pour ce dimanche : "La Parole du seigneur était rare en ces jours là, et les visions peu répandues". (1S 3,1). Nous comprenons aisément l’attitude de Samuel qui s’est rendu trois fois auprès d’Elie pour répondre à son appel. Lorsque Elie a compris que c’est le Seigneur qui appelait l’enfant, il lui donné la formule qui correspondait à cet appel :" Parle, Seigneur ton serviteur écoute". Aujourd’hui n’aurions pas plutôt tendance à dire :" Ecoute Seigneur , ton serviteur parle." ? Bien souvent dans les situations difficiles de la vie, face à la lenteur de Dieu pour nous exaucer, nous pouvons perdre l’attitude d’écoute et lui demander de se plier à notre volonté à nous, or nous disons cette phrase lourde de sens dans la prière du Notre Père : "Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel"
Il nous faudrait alors cultiver d’avantage l’esprit de disciples comme ceux de Jean Baptiste qui ont suivi Jésus lorsqu’il l’a désigné comme l’Agneau de Dieu.Tout comme Samuel et les premiers disciples, Dieu nous appelle tous et chacun à la sainteté qui consiste, entre autre, à écouter sa voix , à demeurer avec lui pour mieux le connaître et l’aimer d’avantage.

Père Théotime Somda

Répondre à cet article