Une Parole émouvante mais joyeuse.

Jeudi 21 février 2019, par Secretariat // Le mot de notre curé

Les textes liturgiques de ce troisième dimanche du Temps Ordinaire mettent en évidence l’importance de la Parole de Dieu pour les croyants.
Esdras et Jésus partagent une même passion pour l’Ecriture et un même souci d’en faire comprendre le sens à leur auditoire respectif. Dans la première lecture, Esdras qui est désigné ici comme un prêtre fait une lecture du livre de la Loi devant un auditoire à même de comprendre les paroles entendues. La durée est impressionnante« depuis le lever du jour jusqu’à midi ». Mais le peuple ne se fatigue pas d’écouter avec respect toutes les paroles d’Esdras. De plus il est ému jusqu’aux larmes avec des sentiments mêlées de tristesses et de joies. A la fin Esdras les réconforte et les invite plutôt à la fête « car ce jour est consacré à votre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart » Oui faisons de nos assemblées dominicales des assemblées joyeuses et pieuses car la joie du
Seigneur est vraiment notre rempart, les petites lumières de nos vies.
Quand à Jésus, dans l’Evangile, la Parole de Dieu jadis annoncée par les prophètes s’accomplissent « hic et nunc », c’est-à-dire ici et maintenant. Notamment celle du prophète Isaïe « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé proclamer la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leurs libérations, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés, annoncé une année favorable accordée par le Seigneur ». Le contenu de la mission de Jésus qui s’approprie et actualise ces paroles, est clairement définie. Il appartient aujourd’hui à L’Eglise et à chacun de ses membres de poursuivre cette mission en étant sel et lumière du monde. C’est pour nous un véritable défi. Saurons-nous le relever ?

Père Théotime SOMDA

Répondre à cet article