VIE de FAMILLE

Mercredi 28 novembre 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

Ah, c’est compliqué !
Nous avons tous dans notre famille et notre entourage des couples
séparés, d’autres recomposés…

Nous comprenons dans la foi le message de la Bible "ils ne feront qu’une seule chair, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !", qui proclame le projet d’amour de Dieu sur l’homme et la femme.
Nous ne pouvons pas nous résoudre à laisser perdre un si grand trésor parce que notre époque est troublée !

Mais nous ne pouvons pas non plus nous permettre de juger quiconque, puisque Dieu seul peut juger les reins et les cœurs. Nous avons à aimer, aimer toujours, avec exigence et miséricorde, en suivant les chemins du Seigneur.

Peut-être que nous pourrions comme Jésus remettre les enfants au centre : au moment de répondre à la question sur le divorce, Jésus prend un enfant et prévient que seuls ceux qui leur ressemblent pourront entrer dans le Royaume de Dieu ! Dans nos histoires de familles, l’enfant est le plus fragile, le plus dépendant : nos prières et nos choix doivent être tournées d’abord vers son bien à lui.

Alors que notre société défend un "droit à l’enfant", nous voulons être
témoins de la primauté du droit de l’enfant à avoir un papa et une
maman, et surtout les entourer avec encore plus d’attention dans ce
monde où ils sont si souvent blessés profondément.
Et que toutes les familles de notre paroisse rayonnent la beauté de
l’amour qui les unit !

Répondre à cet article