Dieu veut-il que nous souffrions ??

Vendredi 21 septembre 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

Dans l’Evangile, Jésus explique qu’IL FAUT qu’il souffre et meurt avant de ressusciter, puis il nous dit que pour le suivre, il nous faut renoncer à nous-même et prendre notre croix...
Dieu veut-il vraiment que nous souffrions ?
N’aurait-il pas pu nous sauver sans faire souffrir son Fils ?

La réponse se trouve dans l’interpellation de Jésus à Pierre : "tes pensées sont celles des hommes, non celles de Dieu’’. 
Dieu aime, il nous aime infiniment. Alors son amour est prêt à tout pour nous !
Les hommes aiment si peu Dieu pour lui-même et se font tous du mal les autres chaque jour.
Alors oui, Dieu souffre, Dieu souffre toujours de nous aimer !
Theillard de Chardin disait que le Christ " est en agonie jusqu’à la fin du monde", parce que son amour ne nous quitte pas...

La souffrance de Jésus a rendu visible ce grand mystère de l’amour divin. c’est le cri de Jésus à Marguerite-Marie "Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes et qui ne reçoit en retour qu’ingratitude et mépris !"
C’est bien la fête de la Croix Glorieuse, et de Notre Dame des Douleurs que nous venons de célébrer : la puissance de l’amour de Dieu est capable de vaincre le mal et le péché, et donc de nous sauver, parce qu’il est capable de traverser la souffrance.

Alors, qui pourrait aimer Dieu qui souffre pour nous sans être saisi lui aussi de cette souffrance d’un amour qui aime tant ? De là peut naître un véritable élan missionnaire, celui qui a poussé tant de saints tels Jean-Gabriel à partir définitivement pour annoncer au péril de leur vie cet amour à ceux qui ne le connaissent pas, jusqu’au bout de la terre !
 
C’est grâce à eux que nous connaissons Jésus aujourd’hui... Serons-nous dignes de tels prédécesseurs, ou laisserons-nous les pensées toutes humaines éteindre en nous la force et la joie d’un amour prêt à tout ?
 père David

Répondre à cet article