Evangile

Jeudi 6 septembre 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

Dehors et dedans

"Voilà un homme qui ne sait pas mentir !" dit Jésus à Nathanaël.
Nous connaissons des personnes dont la franchise est évidente.
Nous connaissons aussi des personnes dont on dit qu’on ne peut
jamais vraiment savoir ce qu’elles pensent...

C’est peut-être le propre de l’homme que de savoir cacher dehors ce qu’il est dedans. Un beau sourire rempli de jalousie, un gros mensonge plein d’assurance, une petite tricherie très innocente... "pas vu, pas pris" !!! On sait combien Jésus a fustigé de nombreuses fois les pharisiens, en les accusant d’être "HYPOCRITES"...

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, Jésus nous montre que cette hypocrisie, dont personne ne peut s’affirmer innocent, risque fort de se retourner contre nous, en nous rendant aveugles sur nous-mêmes. C’est "du dedans" que vient le mal de l’homme, et non "du dehors". Malheureux l’homme qui ne voit pas son péché ! Croire que le monde irait mieux si les autres étaient différents N’EST PAS CHRÉTIEN. "Ces affreux prêtres pédophiles !" disent certains. "Comment prenons-nous soin de nos pasteurs ?" disent les autres... "Ce qu’il faut changer dans l’église, répondait Mère Téresa à un journaliste, c’est vous et moi !"

Le plus grand don de Jésus dans l’eucharistie, c’est la paix et l’unité. Demandons-lui cette grâce d’abord pour nous-mêmes, en nous-mêmes : "Seigneur, unifie-moi, dedans et dehors, et donne-moi la paix, toi qui enlèves le péché du monde". Alors, nous pourrons construire une Eglise resplendissante au milieu des hommes !

Répondre à cet article