"Hosanna ! Béni soit le Règne qui vient, celui de David ,notre père"..."Crucifie-le"

Samedi 24 mars 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

 Frères et sœurs ces deux phrases traduisent le paradoxe de l’ évènement que nous célébrons en ce sixième dimanche de Carême qui est celui des Rameaux et de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ. La foule enthousiaste qui acclamait Jésus à son entrée à Jérusalem, va se retourner contre lui pour réclamer sa condamnation à mort. Le principal chef d’accusation est qu’ il a osé se déclarer Fils de Dieu se faisant ainsi son égal. Pour les chefs Juifs une telle "arrogance" ne pouvait qu’ être
sanctionnée par une mort infâme sur une croix. Jésus est resté cependant ferme dans l’affirmation de son identité de Fils de Dieu, jusqu’à la payer de son sang, pour le salut du genre humain. Il a accepté les ovations et les humiliations de la foule et il à marché avec un courage étonnant depuis l’entrée à Jérusalem jusqu’à sa mort sur la croix à Golgotha. Nous sommes invités à le suivre avec les yeux de la foi sur le douloureux chemin de notre salut. Comme nous y exhorte Saint André de Crète (VIIème- VIIème siècle) :" Accueillons-le non avec des branches d olivier, mais avec cette joie que nous trouvons à nous pardonner les uns aux autres.
  Entrons de pleins pieds dans les célébrations de cette semaine sainte avec des cœurs renouvelés par la miséricorde de Dieu pour nous. Le Jeudi saint nous serons unis à Jésus-Christ le Grand Prêtre Parfait pour la fête de L’ institution de l’ Eucharistie et du Sacerdoce. Le Vendredi Saint nous serons unis à Jésus-Christ dans sa Passion. La veillée pascale et le dimanche de Pâques seront l’ apothéose des célébrations de la semaine Sainte avec la commémoration de la Glorieuse Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ. "Dieu notre Père, en ce dimanche des Rameaux et de la Passion, par nos palmes et nos hosannas, nous acclamons ton Fils
Jésus, notre libérateur et nous prenons la route vers Pâques, chemin D’espérance et de vie. Donne-nous assez d’ amour et de courage pour prendre aussi l’ autre chemin, celui de la croix, pour ne pas laisser Jésus seul et abandonné et pour l accompagner jusqu’ au matin de Pâques." AMEN. (Une prière de Normand Provencher, pour Prions en Église Canada)

Père Théotime Somda

Répondre à cet article