Humilité et gratuité

Vendredi 13 septembre 2019, par Secretariat // Le mot de notre curé

Folie des grandeurs et rapport avec intérêt semblent être les deux maux qui gangrènent notre société actuelle. Et pour nous inviter à l’humilité et à la gratuité, Jésus nous parle en parabole. Il profite de l’attitude des invités et de l’intention de celui qui invite pour nous donner une leçon de morale. Il en profite pour nous proposer des attitudes surprenantes : « quand tu es invité, va te mettre à la dernière place », à la dernière place avec le risque de ne pas être servi ; « quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles », des pauvres avec le risque de ne jamais te faire inviter. Ce que nous percevons, c’est une approche par excès : pas la juste place, il ne dit même pas mets-toi au milieu mais la dernière, pas de convives capables de réciprocité mais des personnes invités à fond perdu.
Jésus nous demande d’être généreux, de donner sans compter, de nous dépenser sans attendre d’autres récompenses que celle de savoir que nous faisons sa sainte volonté. Le Seigneur aime celui qui donne avec joie.
Père Jean Diouf

Répondre à cet article