Il arrive !

Vendredi 15 décembre 2017, par Secretariat // Le mot de notre curé

"Je ne suis pas le Messie !" dit Jean-Baptiste... Il sait bien, lui, qu’il faut en attendre un autre !
Nous autres, chrétiens, porteurs du Christ, avons parfois un peu plus de mal à faire la différence. Nous croyons assez facilement que c’est à nous - avec sa force, bien sûr ! - de changer ce monde, avec des valeurs de solidarité, de partage, de réconciliation, etc... et le risque est grand de ne plus vraiment attendre qu’il vienne, LUI. Ou alors, on se pose dans notre canapé en disant qu’il faudrait bien qu’il fasse ce qu’on ne fera pas nous !
Mais lui vient comme un bébé, un bébé qui ne parle pas, qui est incapable de rien. Un bébé dont il faut s’occuper ! Vous imaginez que Marie, ce jour-là, ait prévu de faire un banquet avec toute sa famille ? Comment aurait-elle fait avec un bébé de quelques heures à peine ? Jésus à besoin, pour sauver notre monde, que nous fixions notre attention sur LUI : l’adoration, la contemplation. C’est dans ce face à face aimant que s’ouvrent les chemins de la conversion et du salut ! Désirer son visage, lui donner de la tendresse et de l’affection dans notre prière : lui dire longuement que nous l’aimons, simplement ! Y penserons-nous, le jour de Noël ?
"Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas", dit Jean le Baptiste aux pharisiens. Pauvres hommes de cette époque, si affairés à leur religion ! Il était là, leur sauveur ! Mais ils ne faisaient attention qu’à eux dans leur relation à Dieu...
Il nous reste du chemin à faire, encore, cette semaine, pour nous préparer à bien vivre ce Noël !
Père David Réveillac.

Répondre à cet article