Jésus nous purifie et nous relève de nos maladies physiques et spirituelles.

Samedi 10 février 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

 En ce 6ème Dimanche du temps ordinaire, le dernier avant l’entrée en Carême, nous célébrons la fête de Notre dame de Lourdes et la journée mondiale de prière pour les malades.
 La maladie est une réalité de notre existence humaine qui nous interroge sur le sens que nous devons lui accorder. En se faisant proche de nous par sa Parole devenue l’un de nous, Dieu veut nous faire comprendre qu’il est sensible à nos souffrances et au combat que nous menons pour nous affranchir de la loi du péché et de la mort qui trouble notre existence sur terre. Jésus Fils de Dieu a manifesté par sa parole et par ses gestes l’amour de Dieu qui purifie les hommes de leurs péchés, qui les soulage et les relève de leurs maladies. La purification du lépreux dans l’Evangile de ce jour en est une illustration concrète. Jésus pose un geste concret pour purifier le lépreux :" Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : "je le veux sois purifié." A l’instant la lèpre le quitta et il fut purifié."
 Souvent nous avons peurs ou nous hésitons à toucher les personnes qui sont malades ou qui souffrent. Il faut faire attention quand il s’agit de maladies contagieuses sans exprimer pour autant devant la personne notre méfiance. Jésus a eu de la compassion pour le lépreux et il nous invite a avoir à notre tour de la compassion pour les personnes qui souffrent. Il attends aussi de nous que nous fassions l’effort de visiter les malades ou les personnes âgées ou handicapées, ou mieux en acceptant de donner de notre temps pour les aider.
 Que Notre Dame de Lourdes prie pour nous et nous donne d’être compatissants et proches des personnes qui souffrent.
 
Père Theotime SOMDA.

Répondre à cet article