l’enfant qui nous repose...

Samedi 21 décembre 2019, par Secretariat // Le mot de notre curé

"Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu !" s’exclame Isaïe...
Il est fréquent que la fin de l’année soit intense et fatigante. Nous sommes fatigués parce qu’il y a trop de choses accumulées, trop de choses encore à faire. Alors notre patience montre ses limites et les autres nous fatiguent plus vite... et nous risquons fort d’être plus fatigants pour eux !
Depuis combien de temps les hommes fatiguent Dieu en le méprisant, en se détournant de ses chemins, en ne lui rendant pas amour pour amour...
Heureusement sa patience à lui est infinie ! Et au lieu de nous en vouloir, il vient faire avec nous le chemin pour nous conduire jusqu’en sa paisible maison : hâtons-nous, suivons-le !
Alors ce Noël sera peut-être intense avec les retrouvailles et la boustifaille, mais il sera quand même vraiment reposant !
Père David+

Répondre à cet article