La foi, une grâce de la divine Miséricorde.

Samedi 7 avril 2018, par Secretariat // Le mot de notre curé

Frères et sœurs en Christ, nous célébrons en ce deuxième dimanche du temps pascal, la Divine Miséricorde." Le culte de la divine miséricorde consiste à témoigner par sa vie de l’ Esprit de confiance et de sa miséricorde envers les autres." Tel est l’ essentiel du message que nous a laisser sainte Faustine Kowalska dans son "Petit Journal". Cette religieuse polonaise, canonisée le 30 Avril 2000 par le saint pape Jean Paul II, est connue dans le monde entier comme l "apôtre" de la Miséricorde divine.
La confiance en Dieu est le présupposé de la foi en lui. Mais force est de constater que la foi n’ est pas acquise une fois pour toute. Elle peut en effet connaître des zones de turbulence comme celle de l’ Apôtre Thomas dans l’ Évangile de ce jour.. Il doute parce qu’ il n’ a pas vu. Et Jésus lui dit : "Heureux ceux qui croient sans avoir vu.’’ C’ est en cela que consiste la foi. Elle n’ est pas pour autant abstraite car Jésus lui fait constater, en touchant son coté et ses mains blessés, que c’ est bien lui et non pas un fantôme. Saint Jacques dira plus tard dans le même sens : " Montre moi donc ta foi
n’ agit pas. Moi c’ est par mes actes que je te montrerai ma foi.’’ Jacques 2, 14-26. Ces actes, ce sont nos œuvres de charité vis à vis de Dieu et du prochain. Ce sont aussi nos gestes de miséricorde lorsque nous offensons ou lorsque nous sommes offensé. "Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé.’’ Dieu est toujours prêt à nous pardonner si nous sommes prompt à pardonner aux autres. Qu’ il nous accorde en ce jour la grâce de sa miséricorde qui fera grandir
d’ avantage en nous la foi. AMEN

Abbé Théotime SOMDA.

Répondre à cet article