La Miséricorde, Notre feuille de Route

Mercredi 16 décembre 2015, par Service Communication // Le mot de notre curé

Notre pape François a souhaité que s’ouvre de décembre 2015 et à novembre 2016 un grand jubilé de la miséricorde. Notre vie doit s’appuyer sur la miséricorde du Père pour s’élancer vers plus d’amour, pour que notre égoïsme ne l’emporte pas sur notre sens des autres.
L’année de la miséricorde sera pleinement vécue dans notre diocèse si nous savons accueillir la miséricorde de Dieu et si nous en tirons les conséquences en nous ouvrant à la miséricorde envers nos frères. Cette miséricorde comporte deux grands axes :
- pardonner aux autres leurs torts comme Dieu nous a pardonnés ;
- accomplir des "actes de miséricorde", c’est-à-dire des actes qui prouvent que, à l’image de Dieu, nous avons un cœur sensible à la misère de nos frères.

Je souhaite que de nombreuses personnes s’engagent envers les plus pauvres, les malades, les familles en deuil, les familles fragilisées, les immigrants ou les chrétiens persécutés. "Miséricordieux comme le Père" est la devise choisie par le pape François pour l’année de la miséricorde. Elle doit devenir notre devise.
Je propose aussi, en lien avec la présence stimulante du sanctuaire de Rocamadour dans notre Diocèse, de prendre pour texte phare de l’année de la miséricorde l’évangile de la conversion du publicain Zachée (Luc 19,1-10) qu’une tradition ancienne rattache à la fondation du sanctuaire.
Zachée veut juste voir Jésus, mais c’est Jésus qui le regarde avec miséricorde et lui fait cette annonce improbable : "Aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer dans ta maison" (cf. Lc 19,5). Cette visite du Christ bouleverse sa vie car, lui qui se croyait trop petit et indigne d’une rencontre directe avec Jésus, fait l’expérience d’un amour qui réveille sa générosité enfouie. La miséricorde de Dieu provoque la miséricorde de Zachée qui veut rendre quatre fois plus à ceux à qui il avait volé. Saint Vincent de Paul enseignait qu’il faut demander pardon aux pauvres d’avoir à leur faire la charité car s’ils n’ont pas assez pour vivre c’est le fait d’une injustice dont nous sommes complices.

Dans notre Diocèse, les démarches jubilaires seront :

1. Des œuvres de miséricorde accomplies dans un esprit de conversion et d’espérance dans chaque Paroisse et, par là notre paroisse ND des Neiges (Soutien à des associations caritatives, engagements dans un service des malades ou d’accompagnement des familles en deuil...) ;
2. pour les personnes malades ou à mobilité réduite, la méditation, à domicile de l’évangile de la conversion de Zachée, à l’aide du livret édité par le diocèse et la prière d’offrande de leur vie pour la conversion des pécheurs et la fécondité du jubilé de la miséricorde.
3. Le 13 Mars, dimanche de la réconciliation à Gourdon.

Fait à Cahors, le 28 octobre 2015, fête des Apôtres Saints Simon et Jude
+ Laurent CAMIADE, évêque

Répondre à cet article