La première annonce

Vendredi 24 janvier 2014, par Service Communication // Le mot de notre curé

LA PREMIERE ANNONCE

Le dimanche 12 Janvier, nous avons célébré le baptême de Jésus.
Or, Jésus n’avait pas besoin, Lui, de recevoir de Jean le Baptiste un baptême de purification ; mais, en recevant ce baptême, il s’est mis au rang des pêcheurs pour lesquels il est venu sur notre terre.
Jésus est donc prêt pour sa mission. Et sa prédication est nouvelle : 
« Le Royaume de Dieu est tout proche. » En ce dimanche 26 janvier nous sont rappelées les paroles du prophète Isaïe : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. »

Puisque le Royaume est tout proche, Jésus demande de se convertir. Ainsi, nous pouvons abandonner nos égoïsmes, nous ouvrir à l’imprévu de Dieu.
Ainsi va se répandre l’évangile du Christ, parole vivifiante de Dieu qui guérit les corps et les cœurs blessés.
Nous nous devons, à la suite du Christ, de répandre l’évangile et de guérir les cœurs.
C’est ce que fit, à partir de 1954, Raoul Follereau en créant, le dernier dimanche de janvier, la journée mondiale des lépreux, journée célébrée dans 127 pays. L’une des actions de ce fondateur est restée célèbre. Il avait demandé, en son temps, à l’URSS et aux Etats-Unis de renoncer à l’un des programmes militaires qu’ils avaient prévus. Avec l’argent épargné, il était possible d’éradiquer la lèpre. Les deux puissances refusèrent, en dépit d’une opinion mondiale favorable à cette initiative.

Cette anecdote révèle que ce n’est pas l’argent qui guérit les corps et les esprits, mais bien le cœur. C’est précisément cette conversion à laquelle nous exhorte Jésus afin d’accueillir le Royaume de Dieu. Cette conversion constitue le ciment de l’unité de tous autour du Christ.
« L’Esprit réalise l’unité : il habite le cœur de tes fils, il remplit l’Eglise tout entière, il ne cesse de la guider. » Préface de l’unité des chrétiens.

Jean-Pierre Delmas, votre curé

Répondre à cet article