LE DÉSIR DE DIEU

Vendredi 2 décembre 2016, par Service Communication // Le mot de notre curé

En ce temps de l’Avent, nous espérons la venue de Jésus parmi nous. C’est l’ineffable visite, celle de Dieu lui-même. Mais où est ce Dieu qui vient à nous ?

Saint Anselme, archevêque de Canterbury, exprime avec élégance comment ce désir de Dieu est semé d’embûches mais passionnant.

« Allons, courage, pauvre homme ! Fuis un peu tes occupations. Donne un petit instant à Dieu et repose-toi un peu en lui. A présent, parle, mon cœur, ouvre-toi tout entier et dis : c’est ton visage, Seigneur, que je cherche.
Seigneur, si tu n’es pas ici, où te chercherais-je en ton absence ? Et si tu es partout, pourquoi ta présence m’est-elle invisible ? Certes, tu habites une lumière inaccessible. Mais, où est-elle ? Comment accéder à une lumière inaccessible ?
Ton serviteur souhaite te trouver et il ne sait pas où tu es… Bref, j’ai été créé pour te voir, et je n’ai pas encore réalisé ce pour quoi j’ai été créé.

Et toi, Seigneur, jusques à quand ? Jusques à quand nous oublieras-tu ? Combien de temps nous cacheras-tu ton visage ? Regarde-nous, Seigneur, éclaire-nous, montre-toi à nous. Rends-nous ta présence, pour notre bonheur, toi dont l’absence est pour nous un tel malheur…

Enseigne-moi à te chercher et montre-toi quand je te cherche ; car je ne puis te chercher si tu ne me l’enseignes, ni te trouver si tu ne te montres. En mon désir, puissé-je te chercher, et, dans ma recherche, te désirer ; dans mon amour, puissé-je te trouver et, en te trouvant, t’aimer. »

Saint Anselme, 11ème siècle

Répondre à cet article