Soixante millions de pièces d’argent !

Dimanche 17 septembre 2017, par Service Communication // Le mot de notre curé

C’est la dette qu’a réussi à contracter l’homme de la parabole de ce dimanche. Les chercheurs évaluent cette somme entre 24 et 240 millions d’euros... une fortune inouïe, il y a deux mille ans ! On se demande même comment cet homme a pu s’y prendre pour réussir à en arriver là !
Alors, évidemment, lorsqu’il fait mettre en prison son compagnon pour 100 pièces d’argent, on se sent nous-même gêné devant la disproportion, l’aveuglement et l’avarice de cet homme. comment est-ce possible ??

"Cet homme, c’est TOI !" disait le prophète Nathan au roi David : c’est la clef de lecture des paraboles de Jésus. Ne pas juger de l’extérieur, mais chercher en quoi je ressemble à ce débiteur impitoyable... N’est-on pas bien souvent très indulgent avec soi-même quand à ses propres défauts, alors même que l’on devient extrêmement exigeant envers les autres, ne supportant aucune de leurs faiblesses ? "Miséricordieux comme le Père", nous rappelle sans cesse le Pape François !

Parlons-en, du Père. Finalement, c’est à lui que nous devons cette somme... Et visiblement, dans la bouche de Jésus, les pires fautes envers nos frères ne représenterons jamais que quelques centaines de pièces d’argent en comparaison du mal que cela fait au bon Dieu. Pourquoi ? parce qu’un grand amour est bien plus blessé par un même péché qu’un petit amour. Se faire insulter par un inconnu ou par son propre conjoint ne coûte pas autant ! Regardez bien ! c’est une bonne nouvelle : son amour pour nous est IMMENSE, INFINI ! Alors courrons avec confiance lui demander de nous remettre chacune de nos fautes, et tâchons de lui ressembler !

***************

Chers paroissiens !
J’aimerais vous dire avec cette première feuille de messe combien ma joie est grande d’apprendre à vivre au milieu de vous avec le père Théotime. La mise en route de l’année va se faire progressivement : merci pour votre patience ! Notre priorité sera d’apprendre à nous connaître mutuellement pour discerner ensemble les chemins du Seigneur qui nous bénit. Nous avons vraiment besoin d’aide dans bien des domaines matériels et spirituels : vous trouverez une liste au secrétariat du presbytère ouvert tous les matins du mardi au samedi !

Père David Réveillac, votre curé

Répondre à cet article