Un noël de solidarité

Samedi 28 novembre 2015, par Service Communication // Le mot de notre curé

Dimanche 29 novembre 2015 est une date importante pour l’Eglise ! Elle marque à la fois la nouvelle année liturgique et l’entrée en Avent. Permettez-moi de vous souhaiter une très belle année qui s’ouvre et qui commence par cette marche en avant culminant par la venue de Notre Seigneur, pauvre parmi les pauvres, dans la crèche de Bethléem.
Imaginez notre Dieu, par qui tout a été fait, se rendre vulnérable en prenant le corps d’un petit enfant. Cela nous rappelle, en ces temps troublés, de grandes vérités sur qui est notre Seigneur ! Loin d’un Dieu vengeur, triomphant, il est celui qui interdira à Pierre de désirer envoyer le tonnerre (ou les bombes ?) sur ses ennemis « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions au feu de descendre du ciel et de les consumer ? Mais Jésus les réprimanda » (Luc 9, 54-55). Mieux, il nous demande de les aimer et de devenir comme les enfants !
Aujourd’hui, enfants et personnes du 4ème âge sont devenus nos modèles spirituels, car un enfant est celui qui se reconnaît en état de demande pour les choses les plus importantes, les plus vitales ! Les jeunes, parce qu’ils n’ont pas encore les capacités de prendre en main leur vie ; nos aînés, parce qu’ils ont de moins en moins les capacités de continuer d’être maître de leur vie.
Dans cette montée vers la célébration de l’Incarnation, la paroisse a voulu mettre la veillée de Noël sous ce signe essentiel du lien intergénérationnel, de la fraternité et du partage ! De mettre en avant ces deux générations modèles, unies dans un lien d’entraide.
C’est pour cela qu’il y aura deux veillées de Noël, cette année : la traditionnelle aura lieu le 24 décembre à 21h, suivie de la messe de minuit. Et une autre veillée qui sera sous le signe de la solidarité. En effet, nous savons que dans notre région beaucoup de personnes ne peuvent pas veiller aussi tard, ne peuvent pas se déplacer ou pire… il y a des aînés qui seront seuls pour Noël.
Alors, les jeunes ont voulu offrir le son et lumière à ces personnes souffrant de solitude. Déjà, des personnes se sont mises en chemin pour amener les résidents des EHPAD, des maisons de retraites et de Perce Neige, pour une représentation qui aura lieu à St Pierre, le mercredi 23 décembre à 15h, suivie d’un goûter partagé. Attention, il n’y aura pas de messe de Noël ce jour-là, car chaque maison de retraite aura déjà eu chez elle cette eucharistie : les paroissiens sont donc invités à venir vivre cette veillée le 24 décembre.
Mais si vous connaissez des personnes seules, isolées, malades ou délaissées dans votre quartier, dans vos villages, nous vous invitons fortement à rajouter une date dans vos agendas, celle de la fraternité et du partage : remplissons nos voitures le 23 décembre à 15h, pour les amener (et ramener chez elle) et ainsi leur offrir des étoiles dans les yeux !
Et si, cette année, l’étoile de Noël brillait dans le cœur de nos aînés les plus fragiles ? Cela dépend de chacun de nous ! « Ce que vous avez fait au plus petit, c’est à moi que vous l’aurez fait » (Mt 25.40).

Père Franz

Répondre à cet article