Ordination presbytérale de Stéphane Aubujeault Dimanche 2 juillet à 15h30, Rocamadour, basilique Saint-Sauveur

Jeudi 22 juin 2017, par Service Communication // Rencontres et manifestations

Par l’imposition des mains et le don de l’Esprit Saint,
Pour le service de l’Eglise et l’annonce de l’Evangile,
Monseigneur Laurent CAMIADE, Evêque de Cahors,
ordonnera prêtre,
Stéphane AUBUJEAULT
le dimanche 2 juillet 2017 à 15h30 en la basilique Saint-Sauveur de Rocamadour.

Sa famille, ses amis, les paroissiens de Biars-Bretenoux
vous invitent à participer à la célébration ou à vous y unir par la prière.

Présentation de Stéphane :

"J’ai déjà présenté mon parcours à l’occasion de mon ordination diaconale,
mes origines, mes études d’ingénieur, mon engagement dans l’aéronautique navale...
comment je suis arrivé dans le diocèse de Cahors.

Depuis l’ordination diaconale, j’ai aidé mon curé à Biars-Bretenoux, en célébrant des baptêmes, des funérailles, en suivant des jeunes au catéchisme. Au niveau diocésain, j’ai travaillé à diffuser la pensée sociale de l’Eglise avec l’aide de nombreuses personnes. Les textes de l’Eglise sur des thèmes comme la politique, le développement intégral,... sont riches d’enseignement, ils ont un seul défaut : ils sont trop peu connus ! La formation permanente des laïcs a besoin de tous pour diffuser ces beaux textes.
J’ai organisé un rassemblement des servants de messe car il est important pour les jeunes de partager leur expérience autour de ce bel engagement. Corentin prend ma suite, grand merci à lui.

Alors, pourquoi cette vocation de devenir prêtre ?

C’est un appel, une réponse et un mystère. Il y a des ministres ordonnés, car il y a l’œuvre de l’Esprit-Saint qui vivifie l’Eglise du Christ de génération en génération.
Pour devenir prêtre aujourd’hui dans l’Eglise en France, il faut aimer s’engager dans la vie concrète, dans un contexte qui n’est pas porteur car devenir prêtre n’est pas un calcul raisonnable ! C’est une confiance donnée à la vie et à Celui qui en est l’origine. Le christianisme affirme que Dieu s’est fait homme, pour semer la grâce du Salut.

Quel message souhaitez vous transmettre ?

La vie spirituelle doit croître comme le grain semé en terre ; elle a besoin de la grâce de Dieu pour grandir.
Le prêtre est un serviteur de cette grâce. Les lois du vivant nous aide à comprendre les lois spirituelles. Le grain nous rappelle que nous sommes dans la Création un corps biologique comme d’autres. Il faut nourrir cette vie spirituelle, faire confiance à la miséricorde de Dieu et confiance en l’homme aussi. Être prêtre c’est espérer."

Stéphane Aubujeault

Répondre à cet article